Jocelyn Gourvennec : "On n’a pas l’obligation de vendre, mais il ne faut pas empiler les joueurs"

Jocelyn Gourvennec : "On n’a pas l’obligation de vendre, mais il ne faut pas empiler les joueurs"

Le - Mercato - Par

En plus du cas Diego Contento, Jocelyn Gourvennec a été interrogé et a commenté, ce jeudi en conférence de presse, l'évolution du dossier Diego Rolan. Le joueur lui-même avait annoncé que son avenir serait (enfin) réglé dans les prochains jours, mais son entraîneur aux Girondins, où l'attaquant uruguayen n'a plus qu'un an de contrat, est bien plus évasif...


"S’il y a quelque chose de concret autour de lui, ça ne l’est pas suffisamment pour qu'on puisse vous en dire plus. Lui, il veut toujours partir ; et moi je n’ai pas changé d’avis. Diego reste un très bon joueur à mes yeux, mais quand un joueur n’a plus la tête à jouer dans son club, on n’insiste pas et on avance. J’aurais préféré que ce dossier se règle avant, mais un entraîneur il est là pour d’adapter à toutes les situations. L’essentiel est que cela se passe en bonne intelligence et qu’il reste respectueux du travail et du groupe, mais là-dessus, il n’y a aucun souci. (...) Ça ne nous libère pas complètement. Après, le club n’a pas non plus l’obligation de vendre, car la situation économique du club est bonne, sans contrainte par rapport à Diego ; mais il ne faut pas empiler les joueurs.


(...) Vous savez, il y a beaucoup de rumeurs en période de mercato : du vrai, du faux, du pas très précis ou bien du pas totalement exact... Il y aura encore certainement du mouvement de notre côté avant la fin du mercato, mais on aura encore du temps pour en parler et pour finir cela la semaine prochaine, une fois que le dernier match du mois d’août, contre Troyes, sera passé. Aujourd'hui, ce n'est pas le moment, car le match de samedi est très important pour notre début de saison."


Jocelyn Gourvennec : "On n’a pas l’obligation de vendre, mais il ne faut pas empiler les joueurs"

Contenu sponsorisé

En continu