JLT et NDT commentent le boycott de Canal par le PSG et l'OM

JLT et NDT commentent le boycott de Canal par le PSG et l'OM

Le - Médias - Par

Vous l'avez sans doute suivi, mais suite aux suspensions d'Ibrahimovic et de Payet à partir d'images médiatiques hors terrain, la LFP (qui a pourtant bien utilisé ces images pour sanctionner) et les clubs du PSG et de l'OM (boycott) ont une dent contre Canal +. La chaîne cryptée, dont les questions aux joueurs et aux coaches des deux clubs ont à chaque fois été évacuées d'un "Pas de réponse, question suivante" par les attachés de presse ce weekend, a cependant pu utiliser ce sujet pour interroger les autres entraîneurs et dirigeants de L1, et notamment ceux du FCGB. Voici donc les mots de Jean-Louis Triaud et de Nicolas de Tavernost sur le boycott des deux clubs les plus populaires de France par rapport au diffuseur principal et historique du championnat.

JLT : « II peut-être bon, de temps en temps, de rappeler qu’il faut peut-être se montrer un peu plus sélectif dans le choix des images qu’on diffuse. Bientôt, il n’y aura plus la moindre intimité pour les acteurs autour des matches. Alors aux uns et aux autres de se contrôler et aux chaînes de ne pas en rajouter. Pour l’instant, cette action ne concerne encore que deux clubs, on va tranquillement analyser tout ça et régler le problème. C’est un accès de mauvaise humeur, ça fait partie du jeu, ça anime le grand cirque autour du sport ».

NDT : « On est très content, il fallait gagner ce match et on est très heureux de l’avoir gagné, car cela n’a pas été très facile, Surtout qu'au milieu de toutes ces polémiques du moment, je trouve que Bordeaux a donné une bonne réponse en se battant très bien. Avant de rentrer dans le Nouveau Stade, on aura gardé cette invincibilité contre Marseille, pour nous c’était évidemment très important.

(...) Par rapport à ces polémiques sur les déclarations et l'arbitrage, il se trouve que je n’étais pas loin d’Ibrahimovic lorsqu’il a parlé, je pense qu’on ne peut pas accuser le micro d’avoir rapporté ces déclarations, c'est plus les déclarations qui posent problème que le micro. Cette polémique est stérile, on doit parler à absolument tous les médias. Nous qui sommes propriétaires de médias, on ne comprend donc pas très bien ce boycott combiné des deux principales équipes. Ce n’est pas bon pour le championnat et vis-à-vis des clients que sont les groupes de télévision. Je regrette que la Ligue ait pris une position qui semble être en faveur des clubs. En ce qui concerne Bordeaux, nous ne boycottons personne, c’est une très mauvaise réaction de boycotter et nous répondrons volontiers à tous les médias qui voudront bien nous interroger ».

http://www.zupimages.net/up/15/16/x3b1.png

Visiblement, les déclarations du dirigeant d'M6 et actionnaire des Girondins ont été appréciées par Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais, qui a retweeté cette actualité... de manière sans doute bien moins ironique qu'il a retweeté juste après les propos du dirigeant marseillais Vincent Labrune, se plaignant de l'arbitrage de FCGB - OM (1-0) d'une manière au moins aussi indigne qu'il lui avait justement reproché d'employer lors de leur "clash" de la semaine dernière avant OM - PSG (2-3).

JLT et NDT commentent le boycott de Canal par le PSG et l'OM

Contenu sponsorisé

En continu