JLT égal à lui-même niveau langue de bois

JLT égal à lui-même niveau langue de bois

Le - Interview - Par

Absolument rien de neuf dans le discours du président Jean-Louis Triaud tenu à l'instant sur RMC, où il était l'invité. Concernant le mercato en général, le cas de Yoann Gourcuff ou même le nouveau stade, JLT a été fidèle à lui-même dans la langue de bois. Voici nos retranscriptions de ses propos.

« Nous avons un effectif riche et assez de joueurs pour chaque poste. Les départs de joueurs majeurs seront compensés. Nous avions 28-29 pros, il y a eu quelques départs, dont Sala et un prêt d'un jeune (Kaabouni), avant peut-être d'autres prêts. Je me dis que dans une entreprise où les cadres marchent plutôt bien il n'y a pas besoin de changer à chaque premier janvier. Il n'y a que dans le foot qu'on réclame ça, car il faut susciter l’excitation du public. Les supporters de Bordeaux, comme d’autres, voudraient à la fois qu’on garde tous leurs chouchous chaque saison tout en découvrant du changement, mais moi c’est le rendement de l’équipe qui m'intéresse.

(…) Avec Gourcuff, nous en sommes... nul part, et c’est donc très simple. A travers tout ce que dit son conseiller on a compris qu’il voulait faire le point sur sa situation physique avant de voir pour sa carrière, donc on respecte ce choix et on le laisse faire. Le jour où il sera prêt à se positionner en faveur d’un club, on verra. Il est en train de travailler individuellement pour se retrouver totalement, ce qui est honnête de sa part d’ailleurs, avant d’aller dans un club en étant prêt. Cela ne se fera pas forcément dès le début de la saison. Nous, on peut bien fonctionner sans lui aujourd'hui, mais ce serait un bonheur de le voir revenir chez nous car on sait que nous n’avons pas 11 joueurs qui feront tous les matches sur toute la saison et que donc il pourrait arriver un peu après.

(...) On s’ennuie sans les matches, il y a un manque que tout le monde ressent. (...) Je ne sais pas si vous nous croirez, mais on veut tout jouer à fond : Europa League, coupes, championnat, pour figurer du mieux possible partout. (…) La manière ? Vous savez, c'est toujours un plus, mais je préfère les résultats à choisir. Quand on est un compétiteur dans l‘âme seule la victoire est belle. Donc à choisir, je veux avant tous des résultats, même si la manière je ne dis pas non, bien sûr, on aime toujours avoir du jeu offensif.

(…) Le nouveau stade, il va déjà nous apporter du plaisir. Lescure avait un charme ancien, désuet. Nous entrons dans une ère nouvelle, avec du confort, une bonne connexion, un stade à l'esthétique parfaite, avec plus espace aussi, un meilleur accueil... Démarrer dans ce grand stade, c'est très positif, même s'il y a des problèmes à régler, de nouvelles habitudes à mettre en place. Il nous faudra du temps pour cela, mais c’est un bon problème. (...) Je ne pense pas qu’on fasse 40 000 personnes pour tous les matches, mais à classement, à effectif et à adversaire égaux, on fera toujours 15-20% de plus qu’à Chaban, rien que grâce au confort qui fera que les spectateurs seront à l’abri de la pluie. »

JLT égal à lui-même niveau langue de bois

En continu