Gernot Rohr : "C'est à l'actionnaire (King Street) d'assumer la situation"

Gernot Rohr : "C'est à l'actionnaire (King Street) d'assumer la situation"

Le - Anciens - Par

Dans un entretien à France Football, l'ancienne légende des Girondins, Gernot Rohr, essaye de calmer les choses quant au FCGB actuel, pourtant en situation de très grande crise.

"Dans un club, il doit toujours y avoir du rêve, de la passion. Aujourd'hui, je vois tout cela s'effilocher. Je ne retrouve pas ce que j'ai vécu en tant que joueur et coach. Le club va très mal. Il suffit de regarder le dernier classement (12ème), qui ne correspond pas aux objectifs affichés en début de saison. Ensuite, il y a cette fracture entre la direction et les fans qui n'arrange rien. Il y a eu des erreurs commises. (...) Mais, à un moment donné, je le répète, il faut se retrouver derrière l'équipe. Pour y parvenir, je ne connais pas de meilleurs moyens que les résultats sportifs et le dialogue.

(...) Je pense qu'il n'est pas bon de tirer sur un seul homme (Frédéric Longuépée ; NDLR). Car, derrière cet homme, qui est le président, il y a un actionnaire, un propriétaire (King Street), et c'est à lui d'assumer la situation actuelle. (...) Des repreneurs ? Si quelqu'un veut racheter le club qu'il se manifeste."

Gernot Rohr : "C'est à l'actionnaire (King Street) d'assumer la situation"

Contenu sponsorisé

En continu