Gérard Lopez : "Cela facilite pas mal de choses"

Gérard Lopez : "Cela facilite pas mal de choses"

Le - Interview - Par

Questionné en conférence de presse sur les liens entre Boavista et les Girondins du fait qu'il soit propriétaire des deux clubs (et aussi des arrivées de joueurs en provenance du club portugais), Gérard Lopez n'a pas caché qu'il bénéficiait de cet avantage. Il précise toutefois que les deux clubs demeurent indépendants : 

"Il est clair qu’il y a des liens entre Bordeaux et Boavista, du simple fait qu’il y ait un lien d’actionnaire. Après, Boavista est géré comme Boavista doit l’être et les Girondins de Bordeaux sont gérés comme les Girondins de Bordeaux doivent l’être. Au travers d’Admar, on a sans aucun doute une connaissance beaucoup plus approfondie des joueurs de Boavista que de ceux d’autres clubs, aussi bien en termes de talents physiques mais aussi psychologiques. Si l’on peut bénéficier de cela, pourquoi s’en priver ? L’inverse est vrai aussi, les gens à Boavista travaillent avec Admar Lopes, moi, puis d’autres gens pour voir si l’on pourrait par exemple mettre des joueurs en prêt là-bas. Cela facilite pas mal de choses. Les deux clubs demeurent toutefois indépendants. En tous cas, avoir cette connaissance approfondie des joueurs ça permet de les voir d’une autre façon que s’ils étaient ailleurs."

Retranscription faite par nos soins

Gérard Lopez : "Cela facilite pas mal de choses"

Contenu sponsorisé

En continu