Frédéric Roux : "J'ai l'impression que ce qu'il manque surtout, c'est des leaders"

Frédéric Roux : "J'ai l'impression que ce qu'il manque surtout, c'est des leaders"

Le - Interview- Par

Sur 100% Girondins (France Bleu), Frédéric Roux s'est exprimé quant à une éventuelle absence de leaders au sein du groupe des Girondins

Proche de Benoît Costil, l'ancien portier des Marine et Blanc confie notamment que celui-ci vit très mal la situation : 

"Aujourd’hui, j’ai l’impression que ce qu’il manque surtout, c’est des leaders. Lorsque ça ne va pas, il faut savoir se dire les choses, arrêter d’être des agneaux et savoir hausser le ton. Je pense que c’est aussi une responsabilité de la direction. Quand ça n’allait pas ou que l’on faisait un mauvais résultat, le lendemain ou le soir même, Jean-Louis Triaud débarquait dans le vestiaire et savait nous remettre à notre place. On avait aussi un groupe fantastique avec beaucoup de proximité, mais aussi avec des leaders qui n’hésitaient pas à nous remettre dans le droit chemin lorsque ça n’allait pas, lorsqu’un joueur sortait du rang. Immédiatement, on se remettait au travail, ça venait naturellement. J’ai l’impression, de l’extérieur car je ne suis pas à l’intérieur du groupe bordelais, que c’est ce qu’il manque aujourd’hui. [...] On a des garçons comme Benoît Costil quand même, pour ne citer que lui, qui est quand même capitaine. J’ai une certaine proximité avec lui et il vit très mal la situation. Je pense qu’il s’est beaucoup investi pour les Girondins de Bordeaux et peut-être qu’à un moment donné, il y a une lassitude mentale qui s’est installée. C’est aussi ça le danger qui guette le groupe bordelais."

Retranscription faite par nos soins

En continu