Florian Brunet : "Nous souhaitons que Frédéric Longuépée soit débarqué"

Florian Brunet : "Nous souhaitons que Frédéric Longuépée soit débarqué"

Le - Médias - Par

Florian Brunet a rappelé les raisons du combat des Ultramarines envers Frédéric Longuépée, PDG actuel des Girondins de Bordeaux sur le plateau de TV7 Bordeaux.

Le porte parole des Ultramarines fait un nouvel appel du pied à Daniel Ehrmann (King Street) que le groupe de supporters souhaite rencontrer :

"Ah non, nous ne discuterons pas avec Frédéric Longuépée. Une relation club/supporters est basée sur la confiance. Cette confiance est aujourd'hui archi rompue. Antony Thiodet a été débarqué, c'était quand même lui qui était à l'origine du scandale de la billetterie. Eduardo Macia et Souleymane Cissé ainsi que Nicolas Calo sont également partis et c'était des gens avec qui on avait de gros problèmes relationnels. Mais aujourd'hui, leur chef est toujours là. Cette personne qui les a recrutés est toujours là et surtout, cette personne qui insulte le Virage Sud, qui l'a volé, la violenté (à Strasbourg la saison dernière, NDLR), est toujours là. Cette confiance n'existera plus jamais. Nous souhaitons que Frédéric Longuépée soit débarqué. On en appelle encore une fois à Daniel Ehrmann, à qui on a envoyé un courrier au mois de décembre et dont on attend toujours la réponse. On veut rencontrer cette figure visible de King Street pour savoir ce qu'ils veulent faire du club et pour lui expliquer à quel point c'est dangereux et totalement contre productif de s'obstiner à laisser Frédéric Longuépée à ce poste. [...] Tant qu'il sera là, la situation sera bloquée. On ne reverra pas ce club magnifique qu'on a vu ces dernières décennies avec les Ultras et le club qui marchent main dans la main. Le meilleur exemple était Adieu Lescure. C'est l'apogée de cette relation-là. Bordeaux a été pris en exemple pendant 20 ans au niveau de la collaboration entre le club et ses supporters. Aujourd'hui, tout est détruit. Il n'y a plus de relation de confiance. David Lafarge est placardisé, humilié tous les jours. C'est vraiment une situation de non-retour."

Retranscription faite par nos soins

Florian Brunet : "Nous souhaitons que Frédéric Longuépée soit débarqué"

Contenu sponsorisé

En continu