Dogon : "Un attaquant, c'est toujours ce qu'il y a de plus dur à trouver"

Dogon : "Un attaquant, c'est toujours ce qu'il y a de plus dur à trouver"

Le - National 3 - Par

Plusieurs mois après sa dernière interview pour le site du FCGB, le coach des U17 régionaux Jean-Luc Dogon est passé par le plateau du "club House" de Girondins TV cette semaine pour présenter l'actualité de son groupe.

"C'est normal que les jeunes soit attentifs au classement, moi je souhaite que l'on soit dans les premiers aussi, c'est logique vu notre groupe. Et s'ils sont champions, c'est parfait, il n'y a pas de problèmes là dessus. Notre phase aller vient de se finir, le début de championnat est très bon puisque nous n'avons qu'une défaite. Les joueurs sont des compétiteurs, certains de mes meilleurs éléments jouent même plus haut en U17 nationaux parfois donc ça nivelle le niveau global, mais il faut aussi voir que les jeunes ont tous terminé l'année bien saturé physiquement et psychologiquement surtout. Donc les vacances ont fait du bien et la reprise, qu'on craint toujours un peu, s'est bien passée. Le groupe est intéressant, consciencieux, travailleur, avec un bon état d'esprit. Certains sont vraiment au dessus, même si on ne sait pas encore s'ils deviendront professionnels. On le leur souhaite, et on peut aussi avoir de bonnes surprises par la suite pour les autres. Donc on reste attentifs.

(...) La politique du centre se gère avec Patrick Battiston. On fait un premier tri en amont au début de saison, puis ensuite, pour ceux qui se dégagent, physiquement surtout, au niveau du rythme, on voit pour qu'ils passent au niveau supérieur. Il y en a toujours quelques uns qui arrivent, à 17 ans, à tenir la cadence au niveau national contre des joueurs de 19 ans. (...) Pour la deuxième partie de saison, les décalages vont commencer à se mettre en place pour l'an prochain. Des U19 vont monter un peu en CFA, des U17 nationaux vont jouer en U19 etc... Ceux qu'on fait monter, en général, passent le cap. Et ceux qui ne montent pas doivent continuer de travailler à l'entraînement. Dès le début, tous les joueurs savent que c'est comme ça car on n'a pas trop de temps et qu'ils doivent se montrer à chaque fois aux entraînements et en matches. Je n'ai pas besoin de leur dire pourquoi ils montent ou ne montent pas. Et parfois, quand un élément a tout ce qu'il faut mais que c'est bouché au dessus car on n'a pas encore fait le décalage, je lui explique que les 5 mois qu'il va "perdre" à rester avec nous ne sont pas les plus déterminants et qu'il doit continuer de progresser chaque jour.

(...) Par rapport à l'an dernier, où j'avais un groupe très fort mentalement et bon défensivement, qui ne marquait pas énormément de buts mais n'en prenait presque pas, j'ai un peu l'inverse. Je trouve qu'on a une génération très intéressante offensivement, mais que nous sommes parfois un peu plus laxistes et lents derrière. (...) J'espère que c'est de bon augure qu'il y ait des attaquants qui marquent à tous les niveaux en jeunes. Un attaquant, c'est toujours ce qu'il y a de plus dur à trouver. Un attaquant qui est très bon en jeunes va souvent avoir du mal à rester aussi bon avec le niveau qui augmente et va peu à peu reculer au milieu, voir jouer à un poste défensif. C’est bien d'avoir beaucoup d'attaquants à tous les niveaux en jeunes. Cette saison, on a mis en place un système de travail spécifique plus poussé pour chaque poste, et j'espère que ça portera ses fruits. Quitte à gagner, autant le faire avec la manière en marquant des buts quitte à devoir en prendre un peu plus. (...) Les mentalités ont évolué ces derniers temps, de moins en moins de jeunes pensent avant tout à défendre et aiment prendre du plaisir à défendre comme de vrais défenseurs. Les postes ont changé, les jeunes, même en pro, pensent déjà à contre attaquer, donc il faut aussi travailler sur ça, sur le plaisir qu'on peut avoir dans la rigueur et dans la priorité défensive à certains postes pour être encore plus compétitif au niveau du collectif."

Dogon : "Un attaquant, c'est toujours ce qu'il y a de plus dur à trouver"

Contenu sponsorisé

En continu