Di méco et les problèmes de fond du FCGB

Di méco et les problèmes de fond du FCGB

Le - Médias - Par

En réaction à la victoire en Coupe de France des Girondins et dans le cadre d'un débat sur les perspectives que cette victoire offre à Bordeaux pour l'avenir, le consultant et ancien joueur Eric Di Méco a dressé un constat sévère mais malheureusement en (grande ?) partie juste sur les limites structurelles du club dans un contexte difficile :

« Il y a deux choses à dire sur Bordeaux : quand on parle des problèmes d’engouement de ce club-là, ce sont avant tout ceux de la ville. C’est une ville calme, bourgeoise, donc le club est en totale harmonie avec sa ville, observe l’ancien latéral de l’OM. Au-delà de ça, force est de constater que Bordeaux est un second couteau. Il y a désormais deux grosses cylindrées : Paris et Monaco. Marseille et Lyon sont derrière. Et les Girondins de Bordeaux sont encore un ton en dessous. »

RMC

Di méco et les problèmes de fond du FCGB

En continu