Deveseleer n'a pas la mémoire courte vis à vis des Chypriotes

Deveseleer n'a pas la mémoire courte vis à vis des Chypriotes

Le - Europa League - Par

Représentant du FCGB à Nyon aujourd'hui pour le tirage au sort du 3ème tour préliminaire de l'Europa League, qui a "offert" l'AEK Larnaca comme adversaire aux Marine et Blanc, le directeur général du club Alain Deveseleer se méfie de cette équipe et du contexte européen

« C’est un tirage au sort difficile car quand on regarde la position de tous les clubs sur qui on pouvait tomber dans notre groupe, c’est celui-ci qui possède le meilleur coefficient UEFA, donc il est un peu plus habitué à participer aux joutes européennes. On se souvient aussi d’un déplacement à Chypre qui n’avait pas été très agréable pour nous il y a deux saisons (défaite 1-2 à Nicosie, contre l'APOEL), donc c’est un souvenir qui doit bien nous inciter tous à beaucoup de prudence.  C’est aussi un déplacement qui est très lointain pour nous, depuis Bordeaux, avec quatre heures et demi d’avion à faire, et cela au moment où on reprend le championnat. Il va falloir gérer tout ça et donc c’est quand même un tirage très difficile.

(...) Les nouvelles formules de la Coupe d'Europe font qu'il y a de plus en plus de clubs importants dès les premiers tours. L'Europa League est une épreuve qui, par rapport au passé, devient difficile dès le démarrage. (...) Il est évident qu’avec l’inauguration européenne de notre nouveau stade, nous serions particulièrement ravis de pouvoir jouer la phase de poules. Mais il va falloir d’abord se "dépatouiller" si vous me permettez l'expression de ce club chypriote. Nous verrons ensuite. »

Site de l'UEFA

Deveseleer n'a pas la mémoire courte vis à vis des Chypriotes

En continu