D. Deschamps : "La hiérarchie est évolutive mais pas de raison de changer"

D. Deschamps : "La hiérarchie est évolutive mais pas de raison de changer"

Le - Sélections - Par

Si, d'après son mentor Christophe Revel, Benoît Costil reste une valeur sûre et doit être fier d'être considéré comme le numéro 4 des Bleus à son poste, le portier des Girondins de Bordeaux depuis 2017 (31 ans, 1 sélection en A, 3ème gardien à l'Euro 2016) et capitaine du FCGB depuis janvier 2018 doit tout de même espérer pouvoir faire encore mieux. Mais sauf en cas de blessure, ce sera dur pour lui...

Alors que, dans la hiérarchie du sélectionneur Didier Deschamps (qui voudrait bien rester encore en poste pour longtemps), trois gardiens lui sont préférés, DD a déclaré en conférence de presse ne pas vouloir changer ce classement : Hugo Lloris (32 ans, Tottenham, 108 capes en A) en N°1, Steve Mandanda (33 ans, Marseille, 28 capes) en N°2 et Alphonse Areola (26 ans, Paris, 2 sélections) en N°3.

"Steve, il a eu des moments un peu plus difficiles, oui. Alphonse a eu une bonne période, même s’il n’a pas été concerné par les matchs importants. La hiérarchie, c’est évolutif dans un sens ou dans l’autre. Hormis le dernier match, Steve avait retrouvé un bon niveau. Même s’il n’a pas beaucoup de sélections, j’ai la chance de pouvoir m’appuyer sur trois gardiens de haut niveau. La hiérarchie, ça dépendra des uns et des autres. Mais il n’y a pas de raison de changer la hiérarchie. Steve a ce statut de numéro deux depuis un moment. Aujourd’hui, la hiérarchie, c’est celle-là. Si j’appelle Steve, ce n’est pas pour changer une hiérarchie établie."

D. Deschamps : "La hiérarchie est évolutive mais pas de raison de changer"

En continu