Carrasso et Jug, estime réciproque

Carrasso et Jug, estime réciproque

Le - Club - Par

Comme Henri Saivet juste avant eux, Cédric Carrasso et Azbe Jug étaient sur le plateau du Club House de Girondins TV (S'abonner version web ou version TV)  Tour à tour, les gardiens du FCGB ont échangé le respect et la sympathie qu'ils avaient l'un pour l'autre. Carrasso vantant la progression de son cadet et Jug se montrant flatté des compliments du N°16 des Girondins à son égard après ses débuts en pro plus que corrects face à Nice.

Carrasso : « Je suis très content, c’est un garçon que j’apprécie beaucoup. Cette année, je l‘ai vu arriver en pro et je n’ai jamais caché mon plaisir d’évoluer avec un jeune comme ça, très respectueux et bosseur, qui a toujours le moral. Je vois en lui des qualités pour jouer dans un futur proche. Il doit encore travailler, il est encore jeune, mais je pense qu’il est très intéressant pour l’avenir. Ce qu’ll a vécu samedi contre Nice, à part le but - ce n’est jamais facile d’encaisser son premier but en pro pour son premier match -  c’est positif. Il a appris sa titularisation la veille, juste avant le match. Mais il a déjà de l’expérience avec sa sélection de Slovénie… Il a de grosses qualités générales dans sa technique pour couvrir le but. Maintenant, il perfectionne ses dégagements depuis le début de saison. Il s’est transformé tout au long de l’année, c’est logique qu’il ait joué car il le méritait. Pendant les matches amicaux de cet été, jusqu’à son match contre Nice pour confirmer ses progrès, il a beaucoup évolué. C’est très bien pour lui et pour le club. »

Jug : « Ce qu’il a dit me fait du bien. M’entraîner avec lui est un plaisir. C’est un grand gardien. S’il a dit que j’avais été bon, c’est que je l’ai été. J’ai appris que j’allais jouer contre Nice la veille au matin quand coach Mantaux (Franck Mantaux est l’entraîneur des gardiens NDLR) m’a appelé. Je me suis préparé comme avant chaque match, tout s’est passé normalement. Sur le but, j’ai un bon réflexe, je ne peux pas repousser le ballon plus loin. J’ai attendu le dernier moment pour voir si Lamine (Sané) ou si l’attaquant adverse allait toucher le ballon, je ne pouvais pas faire plus. (…) Être le gardien de l'équipe nationale de Slovénie serait un grand honneur. C’est déjà très beau de jouer en Espoirs avec mon pays. A moi de travailler à Bordeaux pour convaincre le sélectionneur. J’espère rester à Bordeaux, jouer un 2ème, 3ème, 4ème match et ne pas m’arrêter à cette première apparition. »

Girondins TV

Carrasso et Jug, estime réciproque

Contenu sponsorisé

En continu