[BILAN] Benoît Costil, l'après Carrasso

Le - La Rédac. - Par

Laissé libre l'été dernier où il est parti d'une manière étonnante et sans classe de la part des Girondins, Cédric Carrasso a donc été remplacé par Benoît Costil. L'ancien rennais a connu une saison très mitigée à l'image des Girondins avec du bon et du moins bon. S'il a raflé la majorité des matchs à son poste avec 39 matchs joués contre 3 seulement pour Jérôme Prior, Benoît Costil aura mis du temps avant de prendre possession des cages bordelaises.

Pour ses débuts, le portier tricolore aura vécu la terrible désillusion de Videoton. Venu en Gironde pour goûter à l'Europa League, il aura rapidement déchanté. Son début de saison aura également été marqué par ses non-convocation en Bleu où Alphone Areola a finalement gratté la place de troisième gardien de l'Équipe de France. Outre ses matchs compliqués en début de saison où sa défense ne l'aura clairement pas aidé, Benoît Costil a également montré un mental friable à l'image du nom de Carrasso scandé par des supporters bordelais du Virage... Nord lors d'un Bordeaux - Troyes pourtant loin des tensions des gros matchs.

Plus à l'aise par la suite, il devient un homme de base des trois entraîneurs bordelais de la saison : Jocelyn Gourvennec, Éric Bedouet et Gustavo Poyet lui confient à tour de rôle le brassard de capitaine pour relever, puis confirmer, l'équipe des Girondins.

Artisan du renouveau bordelais de la fin de saison, Benoît Costil aura sacrément brillé sur penalty. Un exercice remporté à quatre reprises la saison dernière par l'ancien caennais et qui a grandement joué sur le classement des Girondins à l'image de la tentative repoussée de Cabella et des Verts, finalement 7ème et repoussés de l'Europa League à la différence de buts.

Derrière lui, Jérôme Prior aura assuré un bref intérim pour piquer et relancer justement Benoît Costil à un moment de la saison où Bordeaux avait besoin de tenter des choses pour espérer quelque chose de nouveau dans ses résultats. Blessé en fin de saison, le natif de Toulon devrait profiter du mercato estival pour changer d'air. Lors de sa blessure, le duo de jeunes Mandanda-Poussin aura pris place avec alternance sur le banc des remplaçants.

[BILAN] Benoît Costil, l'après Carrasso

En continu