Baptiste Lecaplain : "Fred, si tu pouvais juste vendre des calendriers"

Baptiste Lecaplain : "Fred, si tu pouvais juste vendre des calendriers"

Le - Médias - Par

Sur les ondes d'RMC et au cours de l'After Foot, Baptiste Lecaplain a lui aussi réagi à l'annonce de King Street en n'épargnant pas Frédéric Longuépée :

"Je déconne souvent mais là je ne suis pas bien, j'ai les jambes qui tremblent. Mais au moins, on va pouvoir sortir de cette torpeur et peut-être enfin se débarrasser des gens qui n'en n'ont rien à faire. Ces mêmes gens qui ont aussi un timing judicieux de faire fuiter qu'ils sont intéressés par l'Inter Milan. J'ai lu le communiqué 3 fois et je me suis demandé à qui ils parlaient : ils nous parlent comme à des vulgaires personnes ! Le communiqué est d'une froideur, c'est terrible... On est à 3 jours d'un match capital, tout est catastrophique et en plus, il y a une semaine de ça, le président Frédéric Longuépée était très bien avec moi il y a quelques jours et a trouvé le temps - alors qu'il savait pertinemment qu'ils allaient y passer - et monsieur Frédéric Longuépée a trouvé le moyen d'aller au commissariat pour porter plainte contre les supporters des Girondins parce qu'il n'a pas aimé que l'on voit sa tête et son salaire affiché dans les rues ! J'ai envie de dire Frédéric, même Fred parce qu'il déteste qu'on l'appelle Fred apparemment, la seule et unique raison qui pouvait te pousser à aller au commissariat, si tu pouvais juste vendre des calendriers des Girondins de Bordeaux pour commencer à éponger la dette, ça ça aurait été malin. Tout le reste, c'est une connerie monumentale."

Retranscription faite par nos soins

Baptiste Lecaplain : "Fred, si tu pouvais juste vendre des calendriers"

Contenu sponsorisé

En continu