Pas de match de la CdM féminine à Bordeaux ? Arielle Piazza l'explique !

Pas de match de la CdM féminine à Bordeaux ? Arielle Piazza l'explique !

Le - Sélections - Par

Via sa page Facebook, Arielle Piazza, l'adjointe au maire chargée du sport, de la jeunesse et de la vie étudiante de Bordeaux, s'est exprimée sur le fait que Bordeaux n'accueille pas de match de la Coupe du Monde féminine cet été au Stade René Gallice / Matmut Atlantique.

Répondant à des critiques de l'élu Matthieu Rouveyre, Arielle Piazza détaille les raisons de ce fait :

"Mr Rouveyre , Vous m’avez interpellée sur le fait que vous regrettiez que Bordeaux n’ait pas été choisie comme site d’accueil de la Coupe du Monde de Foot féminin ! Je m’amuse de voir que tout le monde s’agite autour de ce sujet, alors en toute transparence je vais vous dire pourquoi. En mars 2015, dès l’annonce du choix de la France comme pays organisateur, j’ai de suite informé la Fédération de notre volonté d’accueillir l’événement. Il m’a été répondu que nous ne répondions pas aux critères et donc que ce n’était pas nécessaire de candidater. Les critères ?

- une jauge de 20 000 a 35 000 places maximum (nous sommes sur un Matmut à 42 000 places),

- pas de stades qui ont déjà accueilli l’Euro 2016 afin de faire bénéficier d’autres territoires !

Un argument entendable car les grands événements doivent profiter, quand on le peut, à d’autres territoires bien souvent mis de côté.

C’est tout simplement pour toutes ces raisons que Reims, Rennes, Le Havre, Valenciennes, Grenoble (jauge à 25 000) et Montpellier (32 900) ont elles été sélectionnées. Nice à 35 624 (jauge inférieure à Bordeaux) a aussi eu cette chance et les 1/2 finales et finale à Lyon ; jauge bien plus supérieure avec une équipe 6 fois championne de Ligue !

Le conseil où je siégeais a voté à l’époque une subvention de 6 Millions d’€ pour justement mettre de l’enthousiasme dans les territoires (sensibilisation du public féminin, formation des dirigeantes, accompagnement du haut niveau....). La fédération a fait un travail remarquable au point aujourd’hui d’être débordée. Tant mieux, bonne utilisation de l’argent public que certaines fédérations en prennent exemple !

Regrets, certes, de voir la France coupée en deux avec des villes choisies uniquement à l’Est de la France. Alors ce n’est pas faute d’avoir insisté, ce n’était pas le tour de Bordeaux, jusque là bien servie avec l’Euro. Mais parlons de demain :

- continuons à poursuivre notre travail pour un sport féminin qui mérite toute sa place et préparons nous à libérer des créneaux dans nos clubs pour accueillir toutes les filles désireuses de pratiquer, car il y aura un impact fort sur le développement de la pratique.

- il y aura un avant et un après Coupe du Monde, qui doit profiter à tous nos clubs et au sport féminin.

- oui, des matchs féminins nous en aurons avec l’accueil des JO 2024 au Matmut, nous y travaillons !

- oui des matchs féminins nous en aurons avec un match amical contre la Serbie le 9 novembre prochain à Bordeaux ! Mais rassurez-vous, tous les matchs de l’Équipe de France seront retransmis sur TF1, chaîne Gratuite.... une première ! Ça bouge ! Les médias, jusque là, manquaient un peu de courage, ils nous disent qu’ils sont là ! Il faut s’en réjouir !!

Mon envie (une des bases de mon engagement politique ) est bien de soutenir et d’accompagner le sport féminin (j’en ai suffisamment souffert en tant que joueuse) et je remercie nos deux Maires, l’ancien et le nouveau, de me donner cette grande liberté d’agir pour changer ces comportements ! Il y a encore beaucoup de travail, j’y mettrai plus que jamais toute mon énergie ! Profitez toutes et tous de ces grands moments à venir ! Allez la France !"

Pas de match de la CdM féminine à Bordeaux ? Arielle Piazza l'explique !

En continu