Impliqué cet été dans le dossier S. Kalu, Mogi Bayat est au cœur d'un gros scandale dans le foot belge

Impliqué cet été dans le dossier S. Kalu, Mogi Bayat est au cœur d'un gros scandale dans le foot belge

Chez nos chers voisins belges, depuis quelques jours, cette affaire (lire ici l'article de la RTBF) fait beaucoup de bruit : et pour cause, une bonne partie de leur football professionnel serait (est... ?) touché par des affaires de fraudes et de blanchiment d'argent, mais aussi de possibles matches truqués

Ainsi, la semaine dernière, plusieurs personnalités importantes de clubs locaux, dont les plus grands (Bruges, Anderlecht, Standard de Liège) ont été interpellées, mais aussi des arbitres, des agents, et même des journalistes. Parmi elles, on retrouve donc, surtout, Mogi Bayat, fantasque agent franco-iranien et intermédiaire très influent en Belgique, qui a notamment œuvré, cet été dans le transfert de Samuel Kalu de La Gantoise à Bordeaux. Le club de Gent ne fait, cependant, pas partie des clubs perquisitionnés par la justice belge, qui enquête sur ces histoires depuis fin 2017.

Hier (lundi 15/10), Le Soir indiquait que certains des interpellés du 10 octobre, dont Mogi Bayat - emprisonné depuis vendredi dernier -, allaient être à nouveau auditionnés. Concernant Bayat, ce sont notamment les dossiers des jeunes attaquants Obbi Oulare et Henry Onyekuru, du milieu offensif Sofiane Hanni, du coach Michel Preud’homme (qui aurait pu venir au FCGB en janvier dernier), de l'ailier Dieumerci Ndongala et du milieu relayeur Adrien Trebel qui seraient louches, avec des commissions soupçonnées frauduleuses. Rien qui concerne Samuel Kalu donc, et tant mieux.

En continu