Pascal Gouzenes (Paris FC) : "2-3 recrues supplémentaires qui ont changé le style de jeu de Bordeaux depuis la phase aller"

Pascal Gouzenes (Paris FC) : "2-3 recrues supplémentaires qui ont changé le style de jeu de Bordeaux depuis la phase aller"

Entraîneur de la section féminine du Paris FC, Pascal Gouzenes a donné ses ressentis d'avant PFC - Bordeaux, pour le compte de son cub :

 

"L'enjeu du match de dimanche (aujourd'hui, 15H, NDLR), contre Bordeaux, il est de gagner pour consolider notre 4ème place. L'équipe doit retrouver la victoire, et surtout l'état d'esprit qu'on avait sur les deux derniers matches, en termes d'envie et de qualité de jeu. A l'aller, contre Bordeaux, notre match avait été plutôt bon, nous avions eu la possession du ballon, mais on avait été égalisé 2 fois, et on gagne en fin de match, sur l'état d'esprit, en marquant le but du 3-2 à la 90ème minute. Bordeaux, c'est une bonne équipe, mais elle a peu été changé par rapport au match de la phase aller, avec 2-3 recrues supplémentaires qui ont changé leur style de jeu. Ce sera un match serré, Bordeaux voudra montrer que sa 5ème place est méritée, donc il faudra être solide. Ma suspension ? Cela fait partie du football, malheureusement. Je serai donc en tribunes, mais je n'appréhende pas trop, car on sait très bien que depuis le bord du terrain on n'a pas un impact si fort que ça, même si j'iaime bien, de temps en temps, recadrer. Mais là, on s'adaptera... Mon adjoint sera là pour ça, et je lui fais entièrement confiance. On travaille main dans la main pour faire progresser l'équipe, la mettre au top niveau, donc il sera sur le banc à ma place et coachera comme il sait le faire. Je n'ai aucun souci sur ce point. Nous n'avons pas de pression particulière à avoir, la pression on se la met tous les jours, on se pose des questions sur pourquoi on perd et sur que faire pour y remédier, en essayant de garder l'équipe concernée et concentrée, ce qui est le plus dur, car la fin de championnat est rendue compliquée par les histoires de dates, de trous, de matches de la France."

 

En continu