"Faisable" pour Diarra, "très compliqué" pour un attaquant

"Faisable" pour Diarra, "très compliqué" pour un attaquant

Le - Mercato - Par

Toujours lors du dernier "Villa Sport" de Radio Cap-Ferret daté de ce lundi 4 août (podcast à écouter ICI), la journaliste Lawrence Leenhardt (L’Équipe) a abordé le sujet du mercato, confirmant les besoins du club aux 3 postes de latéral gauche - Orban ne convenant pas à Sagnol pour ce rôle et Poundjé étant le seul spécialiste du poste depuis que Pellenad est blessé - de milieu défensif - où Diarra est un dossier faisable rapidement - et d'attaquant - où le chantier est vaste et les moyens limités -...

« Sans faire de grosses confidences, je pense que Lucas Orban arrière gauche ça ne plaisait pas à Willy Sagnol. Et comme il a un passé de défenseur central, il n’a, d’entrée, plus joué à gauche lors des matches amicaux, ou juste une mi-temps. Avec la grave blessure de Théo Pellenard, il ne reste plus que Maxime Poundjé comme arrière gauche et on ne peut pas faire la saison avec un seul joueur à ce poste. Aujourd’hui, c’est Julien Faubert qui tient la corde pour débuter à ce poste, mais c’est surtout parce qu’il est polyvalent. Il y a vraiment besoin d’un arrière gauche et peut-être d’un attaquant. Mais je pense qu’Alou Diarra sera le premier à signer parmi les 3 joueurs attendus. Lui a apparemment envie de rester à Bordeaux, donc s’il n’est pas trop gourmand en salaire… Sagnol voulait quelqu’un d’autre je pense, mais il voulait surtout un vrai N°6. Bordeaux n’ayant pas forcément les moyens de faire cet autre joueur et ayant Diarra à disposition, qui a fait de bons matches amicaux et de bons entraînements car il est, quand même, toujours au niveau, c’est un dossier très faisable. Dans ce rôle précis de sentinelle, comme sous Laurent Blanc, il convient parfaitement.

Je discutais tout à l’heure avec Alain Deveseleer (Directeur général des Girondins de Bordeaux NDLR), il me disait que ce mercato est très très compliqué et que les choses sont bloquées. Un attaquant, c’est souvent cher d’en trouver un qui soit un petit peu bon et qui s’adapte rapidement. Des ratés étrangers comme André et Deivid, il y en a eu plein…  Après, il y a les jeunes. Thomas Touré, que Sagnol semble bien aimer et qui a marqué lors des amicaux, Hadi Sacko aussi, qui tarde à confirmer son potentiel mais qui est là. Ce sont des joueurs de complément qui ont encore plein de choses à apprendre, (…) mais Sagnol va les utiliser je pense. Avec parcimonie, certes, mais il va les faire jouer. »

"Faisable" pour Diarra, "très compliqué" pour un attaquant

Contenu sponsorisé

En continu