"Couvé" par Jocelyn Gourvennec, François Kamano veut "faire encore plus de choses, continuer à tenter"

"Couvé" par Jocelyn Gourvennec, François Kamano veut "faire encore plus de choses, continuer à tenter"

Le - Interview- Par

Il avait lui-même fait la comparaison, parlant de l'un de ses buts, marqué sur une finition ressemblant à un geste "à la Thierry Henry"... et depuis, François Kamano se retrouve parfois associé, dans divers analyses médiatiques, à... Thierry Henry, l'ancien attaquant international de Monaco, d'Arsenal et du FC Barcelone. Mais le très jeune attaquant polyvalent des Girondins de Bordeaux garde la tête froide et les pieds sur les terres.

« Ça fait plaisir d’être comparé à lui. Thierry Henry, c’est une idole pour moi, parce que quand j’étais au pays, en Guinée, je le voyais souvent à la télé. Aujourd’hui, je suis encore petit donc j’ai une grosse marge de progression devant moi avant d’être vraiment comparé à lui. J’essaie de franchir tous les paliers petit à petit, en faisant des matches comme ceux que j’ai faits dernièrement, et j’essaie donc de progresser sur beaucoup de choses : rester le plus simple possible dans mon jeu, jouer mon football, me baser surtout sur mes qualités de vitesse et de percussion, varier mon jeu et être régulier sur tout un match, en aidant aussi le collectif. (…) Au début de saison, je savais que j’allais marquer des buts, car j’ai les capacités pour le faire. Physiquement, je me sens de mieux en mieux, et je suis en confiance, donc j’espère que je vais faire encore plus de choses. Je continuerai d’en tenter, c’est sûr, car c’est mon jeu. »

L'ancien bastiais a la chance, dans sa progression, d'être suivi par Jocelyn Gourvennec, son entraîneur en Gironde, qui fait très attention à le gérer du mieux possible :

« François Kamano est encore très jeune, même si c’est déjà sa 3ème saison de Ligue 1. Après Bastia il fait des choses, à Bordeaux, sur du haut de tableau de Ligue 1, alors qu’il les faisait plus par intermittence en Corse. Aujourd’hui, il fait bien plus mal aux défenses adverses sur la durée d’un match que sur des seuls coups d’éclat au talent. La comparer à Thierry Henry ? Ce sont, déjà, deux profils différents. François est sans doute plus dans la puissance, il arrive plus à faire des différences par le dribble, aussi. Mais c’est prématuré de le comparer à un aussi grand joueur. Il a l’avenir devant lui, et ce qu’il fait aujourd’hui c’est très bien, il doit continuer, tout en ayant encore plus de variété dans son jeu, car c’est bien ça qu’il doit entretenir pour progresser encore davantage et exprimer son potentiel. Mais il a une super mentalité, donc je pense que ça ira. »

BeINSport & Girondins TV

En continu