Actualités : Théodore Genoux (ex coach des Girondines, nouveau coach d'Albi) :

Théodore Genoux (ex coach des Girondines, nouveau coach d'Albi) : "Le niveau s’est beaucoup resserré"

Le 16/07/2017 à 21h06 - Féminines

D'abord seul, puis en duo avec Anthony Vigneron (ayant, lui, les diplômes) ; qui a aussi quitté le club cet été ; Théodore Genoux était le premier coach de la section féminine des Girondins de Bordeaux. A l'issue de la saison 2015/16, malgré la montée de D2 en D1 pour la première année de l'ex ES Blanquefort en tant que FCGB, Théo n'avait pas été conservé à son poste.


Nommé, il y a quelques semaines, comme co entraîneur d'Albi, aux côtés de Patrice Garrigues, il sera donc l'un des adversaires de ses anciennes joueuses. Pour le site LesFéminines.fr, Théodore Genoux explique sa hâte d'enfin goûter à l'élite :


"Cette année, j’ai passé un diplôme et j’ai réalisé un travail avec les jeunes dans le cadre de cette formation, après avoir fait monter les Girondins de Bordeaux en D1F l’année dernière. Pour moi, oui, Albi est une belle promotion. Ce qui est intéressant c’est de faire un duo en D1F et on va être les seuls à le faire cette année. J’ai d’ailleurs postulé avec cette idée-là, de proposer un coaching à deux, et avec une décision collégiale. On a avancé avec Patrice Garrigues et on a eu un bon feeling, avec une répartition des rôles distincte, dès la préparation physique, dans le domaine de la gestion de groupe, tactique et technique. On va avoir des entretiens individuels dès la semaine prochaine et on prendra des décisions sur la base de la concertation.


(...) Je ne connais pas le budget de Bordeaux et l’idée reste de se maintenir un peu plus tôt. l’équipe s’est maintenue trois fois d’affilée à la 9ème place (sur 12), c’est une belle performance. Ce qui serait bien, ce serait de faire dans les 7 premiers, et cela signifierait que le travail est bon dans cette seconde moitié du championnat qui est le nôtre. On veut gravir les échelons. On a identifié nos points faibles pour les améliorer et grandir au classement. J’ai beaucoup suivi les matches de D1F et de D2F, et on peut s’apercevoir que le niveau s’est beaucoup resserré en étant bien plus homogène. On voit qu’une équipe comme Metz, que j’ai vu jouer plusieurs fois, était une équipe très cohérente alors qu’elle finit dernière de la D1F. Je pense donc que les deux équipes promues vont être des clients sérieux. Le Val d’Orge a une forte cohésion. C’est un club très familial, qui va se rapprocher de Fleury, avec des capacités financières. C’est un club à prendre au sérieux car, en plus, ils ont un vivier en région parisienne. Et Lille, qui va augmenter son budget et qui pourrait même finir dans la première moitié du championnat, je n'en parle pas ! Il faut être humble et ne sous-estimer personne. Cela s’est resserré. Éviter la descente va être compliqué."

Dernières Actualités