Actualités : Le regard de Jocelyn Gourvennec sur l'apport de ses deux recrues de janvier - Girondins33

Le regard de Jocelyn Gourvennec sur l'apport de ses deux recrues de janvier

Le 03/02/2017 à 08h54 - Interview

Après vous avoir relayé les mots des principaux intéressés, prononcés lors de leur conférence de presse commune de présentation, on vous partage cette fois toutes les analyses de Jocelyn Gourvennec sur Younousse Sankharé et Vukasin Jovanovic.
Le coach bordelais semble très bien savoir comment intégrer ces deux recrues dans son projet de jeu. Surtout Sankharé (vidéo en fin de brève pour creuser l'analyse).

« Younousse était déjà connu du club, car la cellule de recrutement le suivait quand il jouait à Guingamp, et comme on cherchait un milieu de son profil, dès qu’on a su qu’il y avait une possibilité de cession de la part de Lille, on s’est positionné. Avec Younousse, on se connait bien, il avait envie de venir à Bordeaux. Il franchit encore un cap dans sa progression, c’est un plus pour nous car il a un profil de jeu différent de nos milieux actuels, car il connait la Ligue 1 et parce que c’est un garçon très mature, compétiteur, pour qui on est content d’avoir trouvé un deal avec le LOSC.

(…) Dans la rotation, on était un peu short, surtout que maintenant on évolue à 3 au milieu… Younousse est assez complet, avec un style de jeu différent, amenant plus de présence athlétique au cœur du jeu, sachant remonter les ballons, pouvant jouer dans des systèmes à 2 devant la défense ou à 3 milieux, récupérateur ou relayeur, voire parfois milieu offensif, comme je l’ai tenté à Guingamp. Il est vraiment polyvalent, on cherchait justement cela. Aussi, j’insiste là-dessus, mais c’est un vrai compétiteur, à l’entraînement comme en match, toujours égal à lui-même dans son investissement. Le suivant depuis assez longtemps, avant même de l’avoir sous mes ordres à Guingamp, je trouve que chaque année il a progressé, toujours par étape. Depuis ses débuts au PSG, il continue de s’améliorer et il a encore une bonne marge de progression. Pendant 3 saisons, avec Lionel Mathis, il a tenu la baraque au cœur du jeu, et on a gagné une Coupe de France ensemble (en 2014, NDLR), tout en progressant l’un et l’autre. Alors aujourd’hui, Guingamp a remplacé intelligemment ces deux joueurs, mais pour nous c’est une bonne chose qu’il soit bordelais. »

Actualités : Younousse Sankharé :
« Vuka est un défenseur central assez complet malgré sa jeunesse. Il va vite, il a un bon jeu de tête, il lit bien le jeu, il est sobre et efficace. La cellule de recrutement le suit depuis 2 ans, et moi je l’ai découvert plus récemment avec l’équipe Espoirs de la Serbie, où il joue avec Milan (Gajic). Il était important pour nous d’être réactifs et de saisir cette opportunité. Ce sera à lui de montrer des choses. Il reste encore jeune, mais on veut lui faire confiance et on attend qu’il nous montre qu’on peut. Sur ce qu’on a vu de lui, il est complet dans son jeu et il a déjà l’expérience d’être parti de son pays, en allant au Zenith Saint-Pétersbourg, donc il a appris à s’adapter. C’est positif pour son intégration à Bordeaux car il devra vite se mettre dedans. Et s’il nous montre qu’il répond aux attentes il sera toujours temps de se positionner pour travailler avec lui sur la durée, mais maintenant on part d’abord sur les 5 mois qui restent à jouer et c’est à lui de prouver qu’on peut essayer de faire plus avec lui. En défense, on a eu le départ de Pablo, en prêt, car il y a eu cette opportunité, mais le départ de Greg Sertic n’était pas du tout envisagé… Et à partir de ce départ, je pense que nous avons été assez réactifs, car à partir du moment où c’était terminé dans la tête de Greg on se devait d'agir vite sur ce poste là. Et comme Vuka était bien connu de la cellule on a donc saisi l’occasion. »

Girondins TV

Dernières Actualités

Vos commentaires

comments powered by Disqus