[BILAN 2016/17] L'attaque bordelaise en question(s)

Article et actualité des Girondins de Bordeaux

Par Aymeric

Publié le 25/06/2017 à 13h46

Afin de juger le niveau de l'exercice 2016/17, l'analyse des statistiques est un des arguments pour estimer la valeur de la saison girondine. Bien que les chiffres ne disent pas tout, ils sont tout de même des révélateurs concrets. Alors, quid des buteurs et passeurs au sein des Girondins de Bordeaux ?

A LIRE AUSSI : nos bilans 2016/17 des gardiens, défenseurs et milieux bordelais.


Il y a un adage qui dit qu'il n'y a pas de grande équipe sans grand buteur. Les Girondins, au sortir d'une saison satisfaisante en termes de classement et de finalité (6ème de Ligue 1 et qualification européenne), peuvent-ils faire donc partie des grandes équipes de L1 ? L'histoire et le palmarès pousseraient à répondre oui, évidemment, mais l'effectif actuel... pas forcément.


http://www.zupimages.net/up/17/25/ton3.jpg


Depuis le départ de... Cheick Diabaté, l’été dernier, Bordeaux, malgré ses progrès collectifs, se cherche un buteur. Cette saison, plusieurs joueurs ont essayé d'endosser ce rôle, mais sans grand succès. Jérémy Ménez, en tout début de saison, puis Gaëtan Laborde et Diego Rolan, en alternance, n'ont pas vraiment réussi à être cet ancrage efficace pour l'attaque. Le meilleur buteur girondin (en championnat) étant finalement l'uruguayen, avec... 9 réalisations, on est très loin d'un standard satisfaisant. Toutes compétitions confondues, les 13 unités de Gaëtan Laborde ont déjà un peu plus d’allure, mais il n’y en a que 6 en L1. Et donc 8 en coupes. Un partage qui gâche un peu le chiffre et fait qu’aucun aquitain ne figure dans le top 20 des meilleurs buteurs de la saison.


http://www.zupimages.net/up/17/25/bvvs.jpg


Pourtant, les premières pistes et les rumeurs du mercato, ouvert depuis moins d’un mois il est vrai, n’indiquent pas une priorité de recrutement concernant un buteur confirmé. Du moins sans vente(s) préalable(s). Des cas doivent cependant bien être à l'étude, mais sans départ(s), les arrivées dans ce secteur seront difficiles, au delà de celle d’Alexandre Mendy (ex EA Guingamp et OGC Nice), qui a coûté... moins d’1 millions d’euros et n’est sans doute pas le renard des surfaces manquant à ce puzzle (12 buts mis en 49 matches joués sur ses deux dernières saisons), mais plus un élément de complément. Et an attendant d’avoir l’argent de ses ventes offensives (Ménez, déjà vendu, et puis Rolan, Ounas ou même Crivelli, prêté l’année dernière à Bastia) à réinvestir, Bordeaux a donc du pain sur la planche pour trouver son ‘vrai 9’ !



http://zoomgirondins.com/wp-content/uploads/2016/09/IMG_6751_GF.jpg


Mais, le grand point positif au tableau de la saison offensive aquitaine, malgré l’absence du pur buteur de référence, a quand même été la pluralité des scoreurs. Certes, Diego Rolan n’est qu’à 9 réalisations (10 toutes compét’ confondues), mais, non loin derrière lui, Malcom (7 buts, 9 au total) et François Kamano (6 buts, 8 au total) pointent le bout de leur nez, sans parler des 13 buts de Laborde donc (dont juste 6 en Ligue 1). La performance globale de tout le compartiment offensif est donc à saluer, puisque Bordeaux possède la 6ème attaque du championnat au final (53 buts mis en 38 matches), et avec une répartition des buteurs indiquant que le danger vient de… partout. Même des milieux, puisque Valentin Vada en est aussi à 6 buts et Younousse Sankharé à 4, en étant arrivé fin janvier (5 toutes compétitions confondues avec Bordeaux et même 7 sur toute la saison car il en avait aussi marqué 2 avec Lille).


En concordance avec les données liées aux buteurs, celles concernant les passeurs girondins ne brillent pas non plus, si on les regarde individuellement. Mais, comme pour les buts, les Girondins sont plusieurs à afficher des statistiques similaires. En Ligue 1, François Kamano, Gaëtan Laborde, Youssouf Sabaly et Malcom affichent chacun un total de 4 passes décisives, et Younousse Sankharé est à 3 (+ 1 avec Lille en première partie de saison). Une mention spéciale donc pour l'ancien N°10 guingampais, arrivé à la fin du mercato hivernal et décisif très rapidement. Toutes compétitions confondues, Malcom passe tout de même à 7 passes, et le duo Laborde - Kamano atteint les 5 chacun. Là encore, danger multiple et variété ont primé sur le fait d'avoir un passeur attitré.


http://www.zupimages.net/up/17/25/fsrm.jpg


Le tableau collectif d’ensemble n'est donc pas alarmant, voire même positif sous certains angles, mais il est aisé de constater qu'un vrai buteur, surtout, et/ou un vrai passeur dans cette équipe serait un plus indéniable. La cinquième place du championnat, voire la quatrième, a été perdue à peu de choses et certainement que l'efficacité offensive en est une des principales raisons, avec ce manque du ‘tueur’ offensif capable de faciliter les matches et d’arracher des points quand les scores sont serrés.


http://www.jour2foot.com/wp-content/uploads/2016/12/dh3y7oduconom.cloudfront.netsitesdefaultfilesstyleseditor_image_picturecustom_user_tablet_plus_1xpublicthumbnailsimagecdl-ogcn-laborde-malcom-but-3371f12cb36077daf425562690b19b9955209fef.jpg(photo de Dominique Le Lann, pour girondins.com)


Concernant le mercato, alors que le milieu de terrain voit arriver Lukas Lerager* pour vite renforcer l’effectif et que la défense est en cours de chantier (Costil a signé, Sabaly et Jovanovic pourraient être gardés, Pellenard va prolonger, Guilherme Arana serait éventuellement pisté, faute d’avoir pu faire Ferland Mendy ou Fernando Marçal…), qu’en sera-t-il de l’attaque, où le seul Alexandre Mendy ne suffira pas ? Réponse définitive au 31 août à minuit ! Et même avant, on l’espère tous, avec des éléments rassurants.


*En Belgique la saison dernière, à Zulte Waregem, le Danois a marqué 6 buts et donné 3 passes décisives en 44 matches, toutes compétitions confondues. Non-négligeables.