[BILAN] La saison 2016/17 des défenseurs bordelais

Article et actualité des Girondins de Bordeaux

Par Aymeric

Publié le 22/06/2017 à 00h20

Exercice mouvementé pour l’arrière-garde girondine, à tous les postes, ce qui donne une équipe terminant, finalement, 8ème défense de Ligue 1 (43 buts encaissés).

Après les gardiens de but, hier, voici notre bilan des performances des défenseurs girondins lors de la saison 2016/2017.


Sur le côté droit, le duo avec Youssouf Sabaly (33 matches, 4 passes décisives) en numéro 1 et Milan Gajic (21 matches) en numéro 2 a plutôt bien fonctionné. Une hiérarchie très claire et saine entre le joueur prêté par le Paris Saint-Germain et le jeune serbe, où les deux auront parfois été 'exilés' sur le côté gauche, dans laquelle ces deux latéraux aux profils plutôt offensifs se seront mis en valeur. Sabaly, surtout, aura confirmé ses prêts des années précédentes (Evian TG et FC Nantes) en passant encore un cap, dans le jeu. Sa complicité avec Malcom, un cran plus haut, aura été un point fort du jeu aquitain, même dans les périodes difficiles. On comprend ainsi, et cela sans aucun souci que Bordeaux veuille le garder, et compte aussi sur Gajic (21 ans) pour l’avenir.


http://zoomgirondins.com/wp-content/uploads/2016/09/IMG_6881_GF.jpg

A gauche, en revanche, si Diego Contento (27 matches, 1 passe décisive) a plutôt bien fini la saison ; réalisant sans doute ses meilleurs matches avec le FCGB, lui qui y évolue depuis… 2014 ; l’ancien joueur du Bayern Munich n’a pas flambé non plus. Mais, malgré une période de ‘placard’, au coeur de l’hiver, il aura pris le dessus sur son concurrent, Maxime Poundjé (10 matches). Pourtant titulaire en début de saison, et pas mauvais sur ses premiers matches, le joueur formé au club, et dont la prolongation jusqu’en 2019 a pas mal interpellé, a connu de nombreux pépins physiques et des méformes. Ceci explique surtout son faible temps de jeu, avec la régularité trouvée par Contento en 2017. Cet été, tandis que Contento ; arrivant à un an de sa fin de contrat ; ne sera probablement pas prolongé ni retenu en cas d’offre ; Poundjé a, lui, un “bon de sortie” d’après les récents mots de son coach, Jocelyn Gourvennec. Au contraire des deux autres arrières gauches, et même s’il a peu joué (9 matches), Théo Pellenard a plu à Gourvennec, qui veut le prolonger, alors que le joueur est en fin de contrat. Ayant bien dépanné, en décembre, comme latéral gauche, quand Poundjé et Contento étaient tous les deux en méforme et/ou blessé(s), il a aussi pu montrer une polyvalence vraiment intéressante en jouant défenseur central. Aussi, son attitude dans le groupe lui vaut l’estime de ses équipiers, dans un vestiaire assaini par rapport à la saison 15/16.


http://zoomgirondins.com/wp-content/uploads/2016/07/IMG_5157_GF.jpg

Dans l’axe, Nicolas Pallois (39 matches, 2 buts, 1 passe décisive) a fait… du Pallois. Bon, voire très bon, dans les duels, mais inconstant à la relance et parfois beaucoup trop nerveux (9 cartons jaunes et 2 rouges, rien qu’en L1), l’ancien niortais aura quand même été... le joueur le plus aligné de la saison. Le N°5, âgé de 29 ans, n’a plus qu’un an de contrat et sa prolongation ne semble plus être à l’ordre du jour, le club étant sûrement conscient, à la fois, de son utilité et de ses limites.


http://zoomgirondins.com/wp-content/uploads/2016/09/IMG_6637_GF.jpg


Bis repetita la saison prochaine ? Et avec quel(s) concurrents(s)/partenaire(s) ? Cette saison, ce sont Igor Lewczuk (33 matches, 1 but) et Vukasin Jovanovic, à partir de fin janvier (9 matches), qui se sont partagés le rôle de ‘second’ par rapport à Pallois. Plus habiles balle au pied que lui, surtout le jeune serbe prêté par le Zenit Saint-Pétersbourg (que les Girondins voudraient conserver), les deux auront quand même alterné le bon et le moins bon, à l’image de toute une défense, plus souvent solide que fragile, mais pas franchement rassurante. Le rugueux polonais, arrivé le dernier jour du mois d’août, aura tout de même été une belle surprise, donc mention spéciale pour lui, dont on avait peur qu’il fasse un flop, pour sa première expérience hors de son pays, à 31 ans. L’ancien cadre du Legia Varsovie se révèle pourtant un joueur plus que fiable.


http://zoomgirondins.com/wp-content/uploads/2016/09/IMG_6706_GF.jpg

Un mot également sur...Grégory Sertic, qui a joué 19 matches avec les Marine et Blanc (pour un but, de la tête, lors du succès à Lyon), dont une petite majorité comme défenseur. Mais, baladé entre les lignes, et probablement plus vraiment concerné, il aura aligné des prestations d’ensemble très moyennes. Formé au club, et pas emballé par l’idée de prolonger, à 6 mois de la fin de son contrat, celui qui était l’un des capitaines girondins a finalement franchi la ligne de la pire des manières : en signant chez l’ennemi marseillais, fin janvier. Cela lui vaudra, à présent, une très mauvaise image, comme un traître. C’est comme ça. En attendant, depuis fin janvier, Bordeaux va plutôt mieux sans lui. Et ‘Greg’, (encore) gêné par des blessures il est vrai, peine à se faire une place sur la Canebière. Et on ne ne va pas en pleurer...


http://zoomgirondins.com/wp-content/uploads/2015/07/IMG_4392_GF.jpg


Enfin, citons également Frédéric Guilbert (3 matches), Pablo Castro (0) et Cédric Yambéré (0), trois joueurs ayant été prêtés en début et en cours de saison avec un certain succès, plus ou moins grand selon les cas. A Caen, Guilbert s’est vite imposé comme titulaire, mais comme latéral droit, aidant le SMC à sauver sa peau en Ligue 1. De son côté, Yambéré a été prêté deux fois : en Russie (Anji Makhatchkala) puis à Chypre (APOEL Nicosie), obtenant du temps de jeu et gagnant même le championnat chypriote. Pour sa part, Pablo, depuis janvier, retrouve son meilleur niveau au sein du Corinthians de São Paulo et son évolution fait donc qu’il devrait rapporter une belle somme à Bordeaux, car ses performances ont attirés bien des convoitises. Les trois joueurs cités ici sont tous sous contrat jusqu’en 2019, et aucun ne devrait revenir durablement dans l’effectif bordelais pour la saison 2017/18. Espérons que leurs prêts les aient assez mis en valeur pour qu'ils puissent tous se trouver un bon challenge.


https://img.20mn.fr/V_5Gcvo3Tm6U85C9ooPeTA/960x614_girondins-guilbert-yambere-fetent-but-victoire-lors-match-contre-guingamp-joue-6-decembre-2015

(Photo de Nicolas TUCAT/AFP)