[CDF] Bordeaux évite le piège clermontois

Article et actualité des Girondins de Bordeaux

Par Romain

Publié le 09/01/2017 à 09h40

Un 32ème de finale de Coupe de France, à l'extérieur à Clermont-Ferrand, un 8 janvier. Cela n'avait rien de rassurant et sentait le match piège par excellence mais les Girondins ont su mettre les ingrédients nécessaires pour s'imposer. La copie rendue n'est pas parfaite mais après ce match, le capital « confiance » est là.

Cette Coupe de France … Elle nous réserve d'année en année de belles surprises. Il faut dire que tous les facteurs sont réunis pour créer des épopées dignes des meilleurs scénarios hollywoodiens : terrains souvent impraticables sur des stades de CFA, en plein mois de janvier quand les joueurs reviennent de trêve, avec une météo ne permettant pas à l'arbitre de voir le poteau de corner opposé et commenté par des journalistes ne connaissant pas la moitié des joueurs présents sur le terrain. Bref, du grand football. Dans ces matchs couperets, le plus important est de gagner, quelle qu'en soit la manière, car, soyons réalistes, les conditions ne permettent pas souvent de voir du beau jeu.

Et à ce niveau-là les Girondins de Bordeaux ont su tirer leur épingle du jeu.


Jocelyn Gourvennec affiche une équipe ambitieuse, malgré quelques absences (Diego Rolan sanctionné, Jérémy Ménez et Adam Ounas suspensus sans compter les blessés) avec le système de jeu qui lui semble, maintenant, préférentiel. Aux oubliettes le 4-4-2, il continue donc avec son 4-3-3


Les quinze premières minutes sont un vrai round d'observation. Les Marine et Blanc posent le jeu comme ils le font régulièrement mais sont stériles en terme d'occasions. Les possibilités de contres Clermontois sont redoutées, certainement une consigne de vigilance du coach des Girondins.

La deuxième partie de mi-temps sera plus débridée : les Girondins décident d’accélérer le jeu, quitte à prendre quelques contre-attaques.

Valentin Vada sera le premier à essayer de mettre en danger le portier Clermontois (19e) d'une frappe qui passe au ras du poteau. L'équipe de Clermont voit les espaces s'ouvrir et tente de s'y engouffrer. Un contre amène un corner, sur lequel une frappe de Fontaine force Prior a une belle parade (31e). La mi-temps arrive après qu'Igor Lewczuk tente lui aussi sa chance mais ne trompe pas le gardien adverse avec sa tête (35e). A noter l'excellente prestation de Gaëtan Laborde, titularisé seul en pointe. Dans tous les bons coups, le joueur prend une importance dans le dispositif de Jocelyn Gourvennec même si, pour les 45 premières minutes, il n'a pas réussit à être décisif. 



En seconde période, une course contre-la-montre va s'engager. L'intérêt des Girondins n'est certainement pas de perdre des forces à Clermont, en 32ème de finale de CDF. Ils continuent donc sur leur lancée, tout en possession. Kamano (54e et 59e) se démène pour trouver une faille dans la défense Clermontoise mais sans succès. Encore une fois (70e), et sur une remise de Laborde, Kamano tente la frappe lobée aux vingt mètres mais le ballon passe au ras du poteau. La solution arrivera à la 86ème minute sur un énorme travail de Gaëtan Laborde qui dépose son défenseur et centre pour Malcom qui n'a plus qu'à la pousser au fond. Les Girondins prennent l'avantage en toute fin de match et s'assurent, à quelques minutes près, une qualification plus facile. Ces deux hommes, quand ils sont en forme, sont incontestablement les plus décisifs de l'effectif girondin.



Corinne Diacre et ses joueurs auront de quoi être déçus après avoir tenu 86 minutes en étant solides et, parfois, dangereux, mais le résultat est relativement logique. Une étape de plus dans une coupe qui pourra être un des moyens pour les Girondins d'obtenir une qualification européenne : objectif affiché par Jocelyn Gourvennec et la direction du club. La question des intérêts (autres que financiers) d'obtenir une telle qualification se pose quand on voit les lacunes affichées cette saison mais réjouissons-nous tout de même d'avoir un (voire deux) parcours en coupe(s) à nous mettre sous la dent et savourons jusqu'au prochain tour contre Dijon !



Crédit photo : girondins.com (FCGB / D. Le Lann)

Vos commentaires

comments powered by Disqus