Le jardinier du club : "Nous sommes les Negan du mercato"

Article et actualité des Girondins de Bordeaux

Par Julien

Publié le 31/12/2016 à 13h47

Il anime de près ou de loin tous les mercatos de France et d'Europe (et du Monde ?). Pour G33, le "jardinier du club" se livre en exclusivité à quelques heures de l'ouverture du mercato hivernal.
Quelques minutes avant l'entretien, un jeune homme arrive dans nos locaux. "Son fils probablement" nous souffle Élise de la compta.

La personne est accueillie par Marc notre porte-parole qui le fait entrer dans notre bureau.

"Bonjour messieurs, nous salue-t-il. Je suis le jardinier du club."

Interloqué devant tant de jeunesse, de charisme et de fougue, nous démarrons l'entretien :

G33 : "Bonjour et merci d'avoir accepté notre invitation. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?"
Le Jardinier : "Je suis là pour ça ! Bonjour, je suis donc Le jardinier du club. Je suis celui qui fait la pluie et le beau temps sur les différents mercatos du monde"
G33 : "Pourquoi ce loisir ? Est-ce que..."
LJ (nous coupant) : Ce n'est pas un loisir ! C'est un véritable métier. Un métier de saisonnier certes, mais un métier. Nous sommes nombreux à travailler dans cette entreprise."
G33 : "Nombreux ? Nous pensions que vous étiez une poignée seulement"
LJ : "C'est ce qui fait notre force. Chaque club de football a son "jardinier" (il mime des doubles guillemets avec ses mains, ndlr). Mais cela ne s'arrête pas là : chaque jardinier a son râteau, sa remorque, son sécateur... Chaque jardinier a son réseau d'informateurs, de travailleurs. Que ce soit le boulanger qui annonce avoir vu tel joueur lui acheter une baguette et repartir dans un véhicule familial chargé de valises ou encore le professeur à l'école qui annonce que le futur joueur vient d'y inscrire ses enfants,  Si vous regardez Walking Dead (?!), nous sommes les Negan du Mercato.
G33 : "Ah oui quand même... Une question supplémentaire : nous vous pensions d'un certain âge, le dos courbé et les petites lunettes au bout du nez. Le genre d'image clichée certes, mais que tout le monde peut avoir en pensant à un jardinier. Or, vous êtes finalement tout l'inverse ?!"
LJ : "Merci. Nous avons l'habitude. Tout le monde pense au petit retraité qui se lève aux aurores pour tondre la pelouse au millimètre et aller chercher de belles infos dès le début des entraînements. Mais aujourd'hui, les joueurs ne s'entraînent plus. Ils sont payés à être en retard aux séances, à se faire des tennis-ballon entre potes et à gratter une séance de pénalty à la fin des entraînements. Nous, nous ne sommes pas ce genre de personnes. Pas plus donc que nous sommes âgés. Vous savez, en terme de comparaison nous ressemblons plus au jardinier de Desperate Housewives (?!) qu'au jardinier typique."
G33 : "Soit. Donc, à chaque mercato, vous êtes à l'origine de nombreuses rumeurs, parfois très farfelues. Et ce de manière incontestable."
LJ : "C'est cela. Notre travail est reconnu depuis de nombreuses décennies. Nous contester, ce serait renier le football. D'ailleurs, dernièrement, d'après mes informateurs, votre site se serait fait avoir..."
G33 : "C'est à dire ?"
G33 : "C'était vous ! En effet, bien joué... Nous avons vu cette rumeur sur les réseaux sociaux en effet et..."
LJ : "Les réseaux sociaux. Quel régal ! Contrairement à votre président nous savons nous en servir et ce sont des véritables armes, des outils de jardinage parfait ! Nous sommes aussi présents sur ces réseaux. Chaque jour, nous colportons des rumeurs venant de tous les pays : France mais aussi Espagne, Italie et Angleterre. Nous nous attaquons au pays de l'Est dernièrement."
G33 : "Un réseau qui n'est donc pas près de se terminer ! Un club "de coeur" en ce moment sinon ?"
LJ : "Oui : l'Olympique de Marseille. Depuis que l'annonce d'une importante enveloppe de recrutement a été lancé, on se régale à balancer - excusez-moi du terme - un nombre de joueurs hallucinant sur la Canebière. Puis, on se réveille le lendemain, on ouvre la presse et on lit "X s'éloigne de l' Om" alors qu'il n'a jamais été approché ! C'est un régal. Je place personnellement le mercato au dessus du soleil."
G33 : "Pour conclure, est-ce que vous avez une rumeur sur le club des Girondins de Bordeaux ?"
LJ : "Oui, Abdou Traoré du côté du Barça. C'est très sérieux. Il aurait même décliné sa participation à la CAN pour négocier en personne son arrivée. C'est le garagiste de Talence qui nous a partagé cette info après avoir vu un autocollant du FCB sur un classeur laissé par inadvertance par le joueur dans son véhicule."

Merci au jardinier du club pour cette entrevue et bon réveillon à vous !